Aide personnalisée et stage de remise à niveau

lundi 26 novembre 2012
par  Alexandre BOTHUA
popularité : 3%

I- Une aide de 2 heures par semaine en plus de la classe

Les élèves suivent 24 heures d’enseignement hebdomadaire. En cas de difficultés d’apprentissage, ils bénéficient en complément de 2 heures d’aide en petits groupes.

1. Une organisation choisie par l’école

L’école choisit l’organisation de l’aide personnalisée :
- le conseil des maîtres propose un projet complet (repérage des difficultés, organisation, évaluation) qu’il présente au conseil d’école ;
- l’inspecteur de l’Éducation nationale en valide les modalités ;
- le dispositif d’aide personnalisée est ensuite inscrit dans le projet d’école.

Ces modalités permettent à l’école de s’adapter aux contraintes locales : elle choisit la répartition des heures dans la semaine et le moment de la journée où elles se tiennent.

L’aide personnalisée peut avoir lieu avant le début de la journée de classe, le midi ou après les cours. Le dispositif peut aussi être mixte ou avoir lieu le mercredi matin.

Chaque enseignant y consacre 60 heures sur l’année scolaire, dans le cadre de son service hebdomadaire. Il coordonne l’aide personnalisée pour sa classe. En fonction de sa progression, un élève peut quitter ou rejoindre le dispositif en cours d’année.

2. Accompagnement par la formation

La formation des enseignants est assurée par les autorités académiques. Elle vise à apporter aux équipes enseignantes :
- des ressources pour analyser les difficultés des élèves, adapter les réponses et mesurer les effets de l’aide personnalisée sur les progrès des élèves ;
- des outils pour la mise en œuvre et le pilotage.

Des outils pour la mise en place de l’aide personnalisée sont disponibles en cliquant sur le lien suivant : http://eduscol.education.fr/pid23670-cid54402/ressources-pour-l-aide-personnalisee.html

II- Stages de remise à niveau

Les élèves de CM1 et de CM2 qui en ont besoin peuvent participer à des stages de remise à niveau. Ils sont organisés pendant les vacances scolaires :
- une semaine pendant les vacances de printemps ;
- la première semaine de juillet ;
- la dernière semaine des vacances d’été.

Ils se déroulent en petits groupes, sur trois heures quotidiennes pendant cinq jours, en français et en mathématiques. Ils sont animés par des enseignants volontaires, qui sont rémunérés en heures supplémentaires. À la fin d’un stage, les progrès de chaque élève sont évalués et transmis à son enseignant et à sa famille.

III- Évaluation des difficultés et des progrès des élèves

Pour repérer des élèves en difficulté et mesurer l’effet des aides sur les progrès des élèves, les enseignants peuvent s’appuyer sur :
- les programmes ;
- les évaluations nationales ;
- les outils d’évaluation mis en œuvre dans chaque classe.

IV- Complémentarité entre les aides

Lorsque plusieurs aides sont nécessaires, notamment des aides spécialisées, un programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) en garantit la cohérence. Ce dispositif propose des aides ciblées sur des compétences précises. Elles peuvent être internes à l’école, comme les aides spécialisées, ou dispensées à l’extérieur.


BO n°25 du 19 juin 2008

PDF - 129.5 ko
BO n°25 du 19 juin 2008

Documents joints

BO n°25 du 19 juin 2008

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930